Un pas plus loin dans la lutte contre l’érysipèle porcin!

Depuis plus de 60 ans, Syva collabore avec les vétérinaires et les éleveurs de porcs pour lutter contre l’érysipèle porcin.

Des études épidémiologiques montrent que 30 à 50 % des porcs apparemment sains sont porteurs de la bactérie Erysipelothrix rhusiopathiae. 1

Lorsqu’il n’est pas contrôlé, l’érysipèle porcin peut affecter tous les stades de la production porcine, tant chez les porcs blancs que chez les ibériques, et avoir un impact économique important. Les pertes les plus fréquentes sont dues à la septicémie dans la phase aiguë de la maladie, aux boiteries et aux morts subites dues à l’endocardite dans la phase chronique, et à la détérioration des performances reproductives et zootechniques1 dans la phase subclinique ou subaiguë.

L’équipe technique vétérinaire de Syva, grâce au service de diagnostic mis à la disposition des vétérinaires et des producteurs, sait qu’il existe jusqu’à 80 % d’exploitations positives à l’érysipèle porcin avec des prévalences de plus de 60 % d’animaux où Erysipelothrix rhusiopathiaepourrait être en recirculation active.

Cette maladie porcine est l’une des 200 zoonoses reconnues par l’OMS comme un problème potentiel de santé publique2 car, bien que les infections chez l’homme soient rares, elle est transmissible aux personnes étroitement liées à la production porcine. Aujourd’hui, tant pour le bien-être animal que pour la santé humaine, des stratégies de contrôle doivent être mises en œuvre contre cette zoonose parce qu’elle est asymptomatique ou parce qu’elle présente des symptômes communs avec d’autres pathologies avec lesquelles elle peut être confondue.

Il est donc important de diagnostiquer précocement et précisément la présence de la bactérie dans les exploitations, d’interpréter correctement les résultats de laboratoire, de leur donner un sens biologique et d’appliquer des protocoles de contrôle rigoureux et réguliers dans les exploitations d’engraissement et de reproduction.

Renforcée par la législation sur le bien-être animal, les directives mondiales sur les antibiotiques et le concept « One Health », qui respecte les bio-écosystèmes humains, animaux et végétaux, une pression importante est exercée pour réduire l’utilisation des antibiotiques et en faire un usage plus rationnel. Par conséquent, toutes les autorités sanitaires impliquées dans la santé humaine et animale s’accordent sur la nécessité d’empêcher l’émergence et la propagation de la bactérie responsable de l’érysipèle porcin par des plans de prévention efficaces grâce à la vaccination.

Chez Syva, nous fournissons depuis plus de 80 ans des vaccins efficaces pour la prévention et l’éradication de nombreuses maladies virales et bactériennes affectant le bétail dans le monde entier.

Depuis près de 60 ans, nous collaborons avec les vétérinaires et les éleveurs de porcs pour lutter contre l’érysipèle porcin avec nos vaccins, en mettant à profit notre expérience et notre savoir-faire. Aujourd’hui, Syva va plus loin dans cette lutte avec un nouveau vaccin contre Erysipelothrix rhusiopathiaequi incorpore dans sa composition antigénique la souche SE-9, sélectionnée pour ses performances et son expression optimale des déterminants antigéniques et qui renforce sa couverture avec un adjuvant spécifique qui favorise une protection rapide et durable.3.

Ou lisez les articles suivants :

Ensemble pour aller plus loin dans la prévention et le contrôle de l’érysipèle porcin

Réfèrences

1 Opriessnig, T., & Coutinho, T. A. (2019). Erysipelas. Diseases of Swine, 835‑843. https://doi.org/10.1002/9781119350927.ch53
2 OMS. (2020, 29 de julio). Zoonosis. https://www.who.int/es/news-room/fact-sheets/detail/zoonoses
3 https://cimavet.aemps.es/cimavet/pdfs/es/ft/4002+ESP/FT_4002+ESP.pdf

Ceci pourrait également t'intéresser

29 novembre, 2021

Bien communiquer, un rôle essentiel des entreprises en santé animale

Ce jeudi 25 novembre, s'est tenue à Madrid la conférence annuelle de la fondation Vet+I, la plateforme technologique de référence pour la santé animale, une initiative qui réunit tous les acteurs privés et institutionnels du secteur de la santé animale autour de projets de développement des technologies émergentes. De nombreux dirigeants d’entreprises et personnalités du secteur y étaient invitées,...

En savoir plus

7 octobre, 2021

La vaccination pour le contrôle et la prévention des foyers d’anthrax

L'anthrax ou 'charbon' est une maladie grave causée par les spores très virulentes de la bactérie Bacillus anthracis. Si des mesures efficaces ne sont pas prises, l'anthrax peut décimer les troupeaux de nombreux animaux de ferme, notamment les bovins et les chevaux.

En savoir plus

16 avril, 2021

Une fois n’est pas coutume, parlons business!

Pour la seconde année consécutive, notre directeur général César Carnicer a été interviewé par Joseph Harvey, business analyste chez IHS Markit (Animal Pharm). Tant il est vrai qu’en ces temps de pandémie nous avons tous besoin de lire, d’entendre, de parler de choses qui vont bien et d’apporter un peu de positivité à notre quotidien

En savoir plus